domingo, 18 de noviembre de 2018

CATALOGNE: Tricicle La Marató TV3 2012 Diu molt de tu


Cela fait trente ans que les 3 acteurs du théâtre barcelonais Tricicle font rire dans les salles du monde entier. Carles Sans, Joan Gràcia et Paco Mir ont basé leur humour sur le langage gestuel pour atteindre tous les publics.

sábado, 17 de noviembre de 2018

CUBA: LA COLMENITA Somos Cubanos


La Colmenita est comme son nom l'indique une ruche dans laquelle la jeunesse travaille dans la joie pour obtenir des résultats artistiques qui font la fierté des cubains.

viernes, 16 de noviembre de 2018

CHILE: Konunantu / Marichiweu


Un groupe de folk-rock de la région du Maule engagé dans la défense des mapuches et de leur culture.

jueves, 15 de noviembre de 2018

ANDALUCÍA: PANDA BAÑOS DEL CARMEN EN LA ERMITA VERDIALES 2011.mpg


Cest dans les Montes de Málaga que l'on joue, chante et danse les "verdiales", la tradition musicale la plus ancienne d'Andalousie.

lunes, 12 de noviembre de 2018

MADRID en otoño (fin)

Don Quijote cabalgando de nuevo

Calacas en la Plaza Mayor

Gran Vía

El barbero de Madrid

Invasión vegetal

Modernismo

Palacio de Cristal del Retiro

Puerta del Sol

Caricaturas

Mago y cómico cubano

Estadio del Atlético de Madrid

Cuidando el césped

Vestuario

El equipo
Fotos Paco Lassabe

domingo, 11 de noviembre de 2018

MADRID en otoño

El oso y el madroño

Círculo de Bellas Artes

Rubias latinas

Selfie latino

Parque del Retiro

Barquillero moderno

Mago viejo

Catrina en la Plaza Mayor

Palacio de Comunicaciones

Vidriera del Palacio de Comunicaciones

México en Madrid

Tacos madrileños

Edificio Metropolis

Estadio Wanda Metropolitano

Atlético de Madrid campeón

Fotos Paco Lassabe

sábado, 10 de noviembre de 2018

USA /PANAMA: Ban Ban Quere - Jazz at Lincoln Center Orchestra with Wynton Marsalis ft...


Il y a 40 ans, Ray Barreto avait engagé le tout jeune chanteur Rubén Blades dans son orchestre pour lui permettre d'interpréter, entre autres, le célèbre "Ban Ban Quere". Cette nouvelle version, avec le Lincoln Center Orchestra, est magnifique.

viernes, 9 de noviembre de 2018

CUBA: " Oasis " Michael Olivera & The Cuban Revolution ( Studio )


Michael Olivera est un percussionniste originaire de Santa Clara qui s'est fait une place de choix dans le monde du jazz espagnol grâce à la finesse de son jeu et aussi à ses talents de compositeur. Il accompagne souvent Chano Domínguez, Javier Colina ou Caramelo de Cuba.

jueves, 8 de noviembre de 2018

COLOMBIA: Qué Será, Herencia de Timbiquí Ft. Rubén Blades - Vídeo Oficial


Herencia de Timbiquí est une formation de 11 musiciens originaires de la région de Timbiquí, Cauca, qui fusionne le son des instruments afro-colombiens, comme la marimba de Chonta, avec ceux, plus modernes, de la salsa et du rock. L'invité sur ce morceau est le panaméen Rubén Blades. Il s'interroge sur l'avenir de notre monde et de nos enfants.

martes, 6 de noviembre de 2018

VENEZUELA: Gustavo Ovalles y Sonidos del Orinoco - Mi Tamborera


Ce multi-percussionniste de talent propose avec son nouveau groupe une musique populaire vénézuélienne de qualité.

lunes, 5 de noviembre de 2018

COLOMBIA: Trío Picaporte - Torbellino de mi tierra - Francisco Cristancho


Ce trio est né dans les salles de cours de la Faculté des Arts de l'Université de Antioquia, en 2008. Dans le but d'universaliser la musique andine colombienne. Ses membres sont Wilson Luján (tiple), William Posada (bandola) et Nelson Montoya (guitare).

martes, 30 de octubre de 2018

BRASIL: Jorge Ben Jor - Pais Tropical-Spyro Gyra


Une belle chanson de Jorge Ben Jorge dont on pourrait actualiser les paroles de la façon suivante:

"Moro num país TRUMPical
nas mãos dos bancos de Deus
e feliz da sua pobreza, mas que beleza
...

domingo, 28 de octubre de 2018

ARGENTINA: TRIO MJC - Década (Jorge Martínez)


Ce trio de Córdoba est formé de Jorge Martínez (piano), Pablo Jaurena (bandonéon) et Mauro Ciavattini (vents). Il est considéré par la critique spécialisée comme un des meilleurs et plus novateurs groupes instrumentaux de la musique populaire argentine.

viernes, 26 de octubre de 2018

miércoles, 24 de octubre de 2018

CATALUÑA: Les Violines - "Flaix folk: La granja"


Ce groupe s'est formé en 1996 avec l'idée d'offrir de nouvelles sonorités dans le cadre de la musique traditionnelle. Son objectif est de faire revivre l'ambiance joyeuse des fêtes patronales des Pyrénées où un seul violoniste pouvait faire danser tout un village.

martes, 23 de octubre de 2018

BRASIL: Roberta Sá - Água Da Minha Sede


Roberta Varela de Sá est née à Natal, Río Grande del Norte en 1980, mais elle vit à Rio de Janeiro depuis l'âge de 9 ans. Avec sa voix d'une grande pureté, c'est une des principales chanteuses actuelles de la Musica Popular Brasileira.

lunes, 22 de octubre de 2018

PUERTO RICO: Giovanni Hidalgo & Friends perform Tropical


Giovanni Hidalgo, alias "Mañenguito", est né à San Juan de Puerto Rico en 1963. Il a commencé à jouer des congas à l'âge de 3 ans, et comme professionnel à 8 ans. Sa précision dans les frappes est celle d'un batteur, et il obtient une variété de sons que personne aujourd'hui ne peut égaler.

sábado, 20 de octubre de 2018

12 OCTOBRE 1492


VENDREDI 12 OCTOBRE 1492 : des habitants de l'île de Guanahaní au secours d'immigrants clandestins européens en détresse
Agence Fausse Presse


Trois embarcations à la dérive, voiles déchirées, équipage affamé, ont été découvertes à l'heure de la sieste par des indigènes Taínos alors qu'elles s'approchaient dangereusement du récif de corail. Descendant rapidement de leur hamac, les autochtones firent signe aux immigrants de jeter l'ancre et de venir en barque jusqu'à la plage.

Le passeur qui a organisé cette expédition devant se rendre en Inde est un génois sans gêne du nom de Cristoforo Colombo. Après avoir proposé sans succès ses services à la Couronne du Portugal, il a réussi à séduire les Rois Catholiques espagnols en leur promettant de ramener de l'Inde de la soie, des épices et beaucoup d'or. Il faut dire aussi que, suite à l'expulsion de la péninsule des juifs et des maures, la crise économique se fait sentir. En Estrémadure et en Andalousie, le chômage atteint des proportions alarmantes, en particulier chez les soldats démobilisés. Et permettre à cette population d'émigrer rapidement vers l'Inde par une nouvelle route permettrait de réduire un peu la misère en Espagne.

En arrivant sur la plage, avant même de serrer la main du cacique Caonabo, le dénommé Cristoforo Colombo a planté dans le sable une bannière représentant une croix. Peut-être pour faire croire au monde chrétien que sa motivation était avant tout religieuse. Mais aussi qu'il venait de découvrir un nouveau territoire : les Indes Occidentales. D'ailleurs, les premiers mots qu'il prononça en direction du chef indigène furent « Tú, indio ». Ce dernier n'eut aucune réaction et CC en conclut que c'était un inculte qui ne comprenait pas un mot d'espagnol, n'avait jamais lu une carte et ne savait même pas où il habitait.

Sur ce fait, Anacaona, la femme du cacique Caonabo, se présenta. Et, sentant l'odeur nauséabonde des nouveaux arrivants, elle les invita à la suivre vers une cascade pour qu'ils puissent se doucher. Puis elle leur montra que sous le climat tropical on avait pas besoin de se couvrir. Ils pouvaient rester torse nu comme elle. Mais, conditionnés par leur religion primitive qui leur faisait croire que montrer son corps est un péché, ces immigrants se remirent leurs vêtements qui puaient le poisson pourri. Anacaona comprit alors qu'elle avait devant elle des sauvages.

Puis vint le moment des échanges de cadeaux.Les visiteurs offrirent quelques colliers en perles de verre et des petits miroirs. « Des souvenirs bas de gamme pour touristes » murmura un des indigènes. Les locaux, eux, apportèrent des plateaux de fruits tropicaux et des perroquets, car le cadeau le plus précieux qu'ils pouvaient faire, c'était des plumes multicolores. Elles permettaient en effet de fabriquer les coiffes qui symbolisaient le pouvoir.

Affamés et assoiffés, les espagnols se sont jetés sur les fruits tropicaux puis, avec leur sabre, ils ont tranché le cou des perroquets, les ont déplumés et les ont fait cuire à la broche. En voyant le spectacle des plumes jetées sur le sable, Caonabo comprit que ces immigrants ne pourraient pas s'adapter aux coutumes locales et qu'il valait mieux les renvoyer chez eux.

Après ce repas frugal, le génois, accompagné de quelques soldats, entreprit une visite de l'île à la recherche d'or. Il examina le sable de la rivière et en conclut que le métal précieux ne devait pas y être abondant, même si certaines femmes indigènes avaient au nez une perle en or, achetée sûrement à des commerçants venus du continent.

Les visiteurs européens décidèrent donc de repartir, déçus d'avoir fait un si long voyage pour si peu de richesses. Mais avant de reprendre la mer, Cristóbal Colón (c'est ainsi que l'appelaient les espagnols) demanda aux Taínos si l'un d'entre eux voulait les accompagner et découvrir l'Espagne.

Un jeune indigène, déprimé parce que sa fiancée l'avait abandonné, pensait qu'il n'avait plus rien à faire sur cette île. Il décida donc de tenter l'aventure. C'est ainsi que, quelques mois plus tard, il fut présenté à Barcelone aux Rois Catholiques comme « indien » de l'Ouest, justifiant ainsi le voyage des trois caravelles.

Et ce sont ces faits divers peu glorieux que, depuis des siècles, on ose nous présenter en Europe comme « la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb ». De qui se moque-t-on ?

C'est une preuve que les « fake news » ne datent pas d'hier. Les informations que nous donnent aujourd'hui la plupart des médias européens et états-uniens sur l'Amérique latine sont teintées de néo-colonialisme, ou franchement manipulées, quand elles traitent de gouvernements qui ont entrepris une révolution pour donner à leur pays un peu plus de justice sociale.

Texte : Paco Lassabe

viernes, 19 de octubre de 2018

NUEVA YORK: Los Hacheros: NPR Music Tiny Desk Concert


Ce groupe dirigé par le conguero et chanteur Héctor "Papote" Jiménez fait une salsa traditionnelle où l'on retrouve l'influence portoricaine de ses parents, celle de la Fania All Stars, mais aussi celle du "son cubano", de Benny Moré et du cha-cha-cha.

martes, 16 de octubre de 2018

HONDURAS: Aurelio Martínez #PirineosSur


La musique "garifuna" de la côte atlantique du Honduras mise à l'honneur par un de ses principaux représentants.

lunes, 15 de octubre de 2018

COLOMBIE: Monsieur Periné: NPR Music Tiny Desk Concert


Ce groupe colombien navigue entre le jazz manouche, la pop music  et le swing. Sa chanteuse Catalina García est originaire de Cali et a fait ses études au Lycée Paul Valéry de cette ville. Le nom du groupe a été inspiré par le livre "Les particules élémentaires" de Michel Houellebecq.

domingo, 14 de octubre de 2018

NEW YORK / PUERTO RICO:Take five . Tito Puente.Jazz latino


En souvenir du grand percussionniste new-yorkais d'origine portoricaine
Tito Puente, décédé en 2000. Sa version du "Take Five" de Paul Desmond
 est aussi intéressante que celle du Dave Brubeck Quartet.

sábado, 13 de octubre de 2018

CUBA /FRANCE: Ibeyi - Me Voy (Live on KEXP)


Ces deux soeurs cubaines installées en France seront en concert à l'Espace James Chambaud de Lons le samedi 24 novembre.

viernes, 12 de octubre de 2018

MEXIQUE / HONDURAS:The Bass Walk: Abraham Laboriel


Abraham Laboriel est né en 1947 dans la ville de Mexico dans une famille d'artistes honduriens. C'est le bassiste de studio le plus réputé d'Amérique latine: il a participé à plus de 4000 enregistrements de disques ou de bandes sonores de films. Et joué avec les plus grands.

jueves, 11 de octubre de 2018

BOIRE ET MANGER à Salvador da Bahia (BRÉSIL)




    Bien boire et manger à Salvador da Bahia (Brésil)

Évitons d'abord quelques malentendus:

- Si sur votre route, vous trouvez des "borracharias", détrompez-vous! Ce ne sont pas des lieux où l'on accueille les "borrachos" (ivrognes en espagnol) mais des petits ateliers où l'on répare les pneus ("borracha" signifiant gomme ou caoutchouc en portugais).

-  Par ailleurs, si un glacier a inscrit "picolé" sur sa vitrine, cela ne veut pas dire que ses glaces sont alcoolisées mais qu'il vend des glaces à l'eau.

Si vraiment vous voulez "picoler", rien de tel qu'une bonne bière locale (les vins brésiliens sont rares) ou une "caipirinha": cocktail à base de cachaça (rhum brésilien), citron vert, glaçons pilés et cassonade. Le citron vert peut être remplacé par d'autres fruits: fraise, orange, fruit de la passion ...
Aujourd'hui, les jeunes préfèrent souvent la "caipiroska", la cachaça étant remplacée par de la vodka de qualité médiocre. Effet dévastateur assuré!

En réalité, pour lutter contre la soif et survivre à la chaleur tropicale, le mieux et le moins cher c'est une "agua de coco". Pour 25 centimes d'euro, on vous décalotte d'un coup de machette une noix de coco, on vous y plante une paille et vous dégustez une eau fraîche, abondante, savoureuse et naturelle!

Pour manger authentique et pas cher, le meilleur endroit c'est la rue ou la plage :

Une des spécialités de Salvador da Bahia, c'est l' « acarajé ». Ce beignet de farine de haricot frit à l'huile de palme, fourré ou pas de crevettes, et que l'on peut assaisonner avec une sauce au piment,est savoureux et bourratif. Avec deux, vous avez fait un repas. Si vous ajoutez un petit gâteau à la noix de coco ( « pastel de côco »), vous êtes plus que rassasié. Le tout pour moins de trois euros.

Sur les plages, vous trouverez les vendeurs de « queijinho ». Ils ont un petit grill rond, en métal ajouré, rempli de braises, pour faire légèrement griller leurs brochettes de fromage blanc. C'est amusant, nourrissant, mais pas vraiment gastronomique quand on est amateur de fromage. La brochette coûte un real (0,25€). Pas de quoi s'en priver !

Restaurants populaires :

Une des spécialités brésiliennes, c'est le restaurant  au poids (« restaurante ao peso »). Vous prenez une assiette, vous allez au buffet la remplir, puis vous passez à la caisse pour la faire peser. Sur un panneau, on vous indique le poids de l'assiette vide ainsi que le prix de la nourriture au kilo. Certains restaurants vous proposent même de deviner le poids de votre assiette avant de la peser, et si vous trouvez le poids exact, le repas vous est offert ! Dans ce genre de lieu, vous mangez pour moins de 5€, boisson comprise. Il faut dire que le salaire minimum au Brésil est d'environ 300€.

Dégustation de crabes :

Là, on change de catégorie. Le local est moderne, des écrans vous font profiter des derniers vidéoclips ou d'un match de football, parfois des chanteurs médiocres poussent la sono pour masquer leur faiblesses techniques, et les garçons s'empressent de prendre votre commande de boissons et de crabes (« caranguejos »). Pour pouvoir attaquer ces crustacés, on vous apporte une petite planche en plastique blanc et un maillet de la même couleur. A vrai dire, ces crabes sont plus petits que nos tourteaux et on dépense plus de calories en essayant de récupérer le peu de chair de leurs pinces qu'en la mangeant. Mais le bouillon est bon et c'est amusant comme apéritif.

Churrascaria :

Ce soir, nous sommes dans un restaurant chic de Salvador da Bahia dont la spécialité est la viande. À notre arrivée sur le parking, un voiturier prend en charge notre véhicule et va le garer. La salle de restaurant a une capacité de plusieurs centaines de personne et le pauvre pianiste a du mal à se faire entendre dans le brouhaha. On est un mardi soir et pourtant les clients sont nombreux. Notre table de treize est dans la moyenne car ici, on vient apparemment manger en groupe d'amis ou en famille au sens large. Dans ce lieu, les clients ont la peau plus blanche que la moyenne, bien que dans l'État de Bahia, 80% de la population ait du sang africain. C'est en effet à Salvador da Bahia que débarquaient du temps des colonies les esclaves venus de Guinée, d'Angola ou du Royaume de Dahomey. Aujourd'hui, le seul racisme qui existe au Brésil, c'est le racisme social. Pour être noir et riche, il faut être un bon footballeur, un bon chanteur ou avoir eu beaucoup de chance !

Une fois après avoir pris les commandes de boissons, le maître d'hôtel nous invite à aller au buffet pour choisir nos entrées et nos légumes. De retour à table, le défilé des serveurs commence. Chacun nous présente un plat en métal avec, plantée en son centre, une broche verticale portant de la viande grillée. Bœuf, agneau, poulet, porc, saucisses, il y en a pour tous les goûts. Si la viande présentée nous fait envie, le serveur nous en coupe verticalement une tranche que nous récupérons avec la pince mise à notre disposition. Il y a autant de serveurs que de viandes différentes et dès que l'un d'entre eux voit qu'il y a un peu de place dans notre assiette, il arrive vers nous.

Vers 22h00, la plupart des tables en sont au dessert et l'ambiance monte. Dans une ville de trois millions d'habitants, on fête beaucoup d'anniversaires et visiblement, ce restaurant est le lieu idéal pour ce genre de célébrations. Le rituel est toujours le même : un serveur s'approche de la table où se situe la personne honorée en portant un magnifique gâteau . Les autres suivent en frappant dans leur mains et en chantant « Parabéns pra você » sur l'air de « Joyeux anniversaire ». Puis ils entourent la table et continuent à chanter et frapper dans leurs mains comme s'ils faisaient partie de la famille. Une fois la bougie soufflée et la salve d'applaudissements terminée, le service reprend normalement.

Alors qu'à notre table chacun savoure en silence son dessert, le cortège des serveurs se dirige vers l'un d'entre nous avec un gâteau d'anniversaire. C'est Jef l'heureux élu. Devant tant d'attentions, il est un peu ému mais surpris à la fois, car nous sommes fin août et il est né au mois de mai.
Pour ne blesser personne, il écoute le chant et les battements de main, puis il souffle la bougie.
Le maître d'hôtel s'approche alors de lui pour lui serrer la main et d'un geste maladroit, il renverse le gâteau sur son pantalon. Heureusement, ce gâteau était en plastique et ce faux anniversaire n'était qu'une blague sympathique pour mettre un peu d'ambiance. Combien de vrais anniversaires ont été fêtés dans la soirée ? Allez savoir !

Borracharia



Agua de côco
Queijinho
Acarajés

Restaurante ao peso


Caranguejos

Churrascaria


Fotos y texto : Paco Lassabe




miércoles, 10 de octubre de 2018

MAROC / ARAGON: Nabyla Maan & Carmen París-Arriad Elmensi


Deux grandes chanteuses réunies dans un projet de coopération ambitieux,
 "Dos medinas blancas", que l'on doit aux festivals L'Boulevard et Pirineos Sur.


martes, 9 de octubre de 2018

MÉXICO /CALIFORNIA: A La Luz De Una Vela- Dueto Dos Rosas


Emily Rosas et Sheyla Rosas sont californiennes  mais leur famille est originaire de Oaxaca. La façon dont elles interprètent ce corrido montre qu'elles cultivent leurs racines avec amour.

lunes, 8 de octubre de 2018

PORTUGAL: Miguel Araújo (c/ Ana Moura) no Coliseu do Porto | OFICIAL | E Tu Gostav...


Miguel Araújo est un chanteur de pop-folk né à Maia en 1978. Il s'est fait connaître comme leader du groupe de rock alternatif Os Azeitonas, avant d'entreprendre une carrière en solitaire.
Pour son second LP, "Crónicas da cidade grande", il a pu compter sur la collaboration de la "fadista" Ana Moura.

domingo, 7 de octubre de 2018

PUERTO RICO / MADRID: EARTH DANCE- JERRY GONZALEZ AND THE FORT APACHE BAND


En hommage au trompettiste et percussionniste d'origine portoricaine
 Jerry González, décédé le 1° octobre à Madrid, suite à l'incendie
 de son appartement de Lavapiés.

sábado, 6 de octubre de 2018

EUSKADI: Kolme Katu - Bosón de Jigs


Kolme Katu est un quatuor de Vitoria/Gasteiz formé en 2015. Son premier disque s'intitule "Palug", nom d'une chatte de la mythologie galloise. Il comprend 11 compositions originales, souvent influencées par la musique celte.

viernes, 5 de octubre de 2018

CABO VERDE: Neuza - Padri Que Casam - AFH720


Neuza est née en 1985 à Praia, sur l'île volcanique de Fogo. Elle interprète de sa voix claire et avec beaucoup de swing les rythmes de cette île: talaia baxo, rabolo ou curcutiçan.

jueves, 4 de octubre de 2018

COMUNIDAD VALENCIANA: I tu, sols tu - el Diluvi (Videoclip Oficial)


El Diluvi se définit comme un groupe folk moderne qui fusionne différents styles musicaux pour obtenir un métissage méditerranéen, mais avant tout valencien.

miércoles, 3 de octubre de 2018

BRÉSIL: Caxangá - CD Pé de Choro - Choro das 3


Le "choro", qui signifie pleur ou lamentation, est une musique populaire instrumentale au rythme très rapide. Elle demande donc une grande virtuosité. Le choro est né au XIX° siècle à Rio de Janeiro, sous l'influence des musique de cour européennes et en particulier de la cour portugaise en exil, et aussi de rythmes africains comme le lundu.

martes, 2 de octubre de 2018

ANDALUCÍA: Chambao - Los Sueños (Videoclip)


Ce groupe originaire de Malaga mélange le flamenco avec la musique électronique d'ambiance pour faire du "Flamenco Chill". Il doit en grande partie sa notoriété au charisme de sa chanteuse La Mari, filmée pour ce clip vidéo dans les Andes argentines.

domingo, 30 de septiembre de 2018

EUSKADI: La Bien Querida - De Momento Abril


Ana Fernández-Villaverde, alias "La bien querida", est née à Bilbao en 1974. Elle s'est d'abord consacrée à la peinture avant de passer en 2007 à la musique, influencée par Los Planetas. Même si les spécialistes la classent dans la catégorie indie-rock, c'est plutôt à Jeannette que cette chanson fait penser.

miércoles, 26 de septiembre de 2018

MADRID: Pedro Guerra - Pasaba por Aqui (Directo Libertad 8)


Deux générations de "cantautores", l'un, Luis Eduardo Aute, né à Manille et auteur de cette chanson, et l'autre, Pedro Guerra, originaire des Canaries, réunis dans un célèbre café-concert de Madrid pour une interprétation inoubliable.

martes, 25 de septiembre de 2018

ARGENTINA: Chango Spasiuk - Mokoy Guyra´i - CCK - 10-10-15


Chango Spasiuk vient de fêter ses 50 ans, déjà! C'est avec son maître Raúl Barboza l'accordéoniste qui a donné une dimension internationale au chamamé, musique populaire et danse de la province de Corrientes, partagée avec le Paraguay, le Brésil et même l'Uruguay, souvent chantée comme ici en guaraní, et qui était méprisée dans la capitale. Aujourd'hui, les choses ont changé et le Centro Cultural Kirchner de Buenos Aires fait le plein pour écouter Chango Spasiuk et ses invités.

lunes, 24 de septiembre de 2018

domingo, 23 de septiembre de 2018

BRASIL: Clã Brasil & Sivuca - Feira de Mangaio


Le grand accordéoniste du Nordeste, décédé en 2006,  pouvait partir tranquille. Il savait que la relève était assurée!

sábado, 22 de septiembre de 2018

BARCELONA: JUDIT NEDDERMANN - PENA (BalconyTV)


Cette compositrice et interprète catalane a collaboré avec de nombreux groupes, en particulier Coetus. C'est aussi la  chanteuse du Gramophone Allstars Big Band. Comme soliste, elle vient de publier son troisième disque, "Nua", dans lequel elle fait preuve, comme toujours, d'une grande sensibilité.

viernes, 21 de septiembre de 2018

BRÉSIL: Paseando por Salvador da Bahia

Colores de Pelourinho

Puesta de sol en Barra

Calle de las motos

Soledad

Sincretismo

Vela negra

Protegerse

Iglesia-banco evangelista

Lluvia en Bonfim

Virgen portuguesa

Amor en el zoológico

Barroco brasileño


El caimán de la playa

Forte Mont Serrat

Paraíso cerca de la gran ciudad.
Fotos Paco Lassabe